Rechercher
  • jplabrezedoc

Deux mamans en grève de la faim : elles se battent pour récupérer leurs enfants

France Soir, publié le 03/03/21



Devant le tribunal d’Alès se joue une scène dramatique. Depuis le 1er mars, deux mamans ont entamé une grève de la faim pour une durée de 15 jours, en signe de révolte. Elles protestent contre le placement « abusif », de leurs enfants. Deux autres mères, vivant le même drame, les rejoignent régulièrement. Elles ont garé leur van devant le tribunal d’Alès, étalant de grandes banderoles pour afficher leur combat commun.


L’union fait la force Karine Trapp est la maman de deux garçons : Noah, 11 ans et Samuel 6 ans. Ils lui ont été enlevés en mai 2017 à la suite d’une décision du tribunal de Mende. La fratrie a été ensuite séparée. Samuel vit avec son père tandis que Noah a été placé en foyer. Selon le docteur Labrèze*, compagnon de Karine Trapp, des rapports de la Protection Judiciaire de la Jeunesse préconisaient un retour rapide de Noah auprès de sa maman, la décision de la justice est pourtant restée inchangée. Laura Villot est la maman de Néo, âgé de 4 ans. Elle se bat, elle aussi, contre une décision du tribunal d’Alès lui ayant retiré la garde de son fils. Elle dénonce, quant à elle, une exclusion parentale « abusive ». Ces deux mamans ont décidé d’entamer cette grève de la faim pour tenter de se faire entendre et dénoncer ces décisions qu’elles jugent néfastes pour leurs enfants. Elles sont accompagnées médicalement par le docteur Jean-Philippe Labrèze. Ce dernier soutient également sa compagne Karine Trapp dans son combat et a même rédigé une lettre ouverte adressée aux acteurs principaux de ces décisions de justice. Il avait co-signé en novembre 2020 un article mettant en avant la maltraitance de la justice auprès des enfants, paru dans FranceSoir. *Source : lettre ouverte du docteur Labrèze **Source : page Facebook Karine Trapp Noah Samuel

Auteur(s): FranceSoir

155 vues0 commentaire