Carnet et stylo plume

POURQUOI JE ME BATS

Ma conjointe Karine TRAPP est abusivement privée de ses enfants depuis mai 2017.
 

Après des années de combat pour elle, confrontée à des services sociaux et une institution judiciaire jusqu'au-boutistes, engagés dans un bras de fer avec elle pour conserver ses enfants, elle n'a plus d'autre choix que de médiatiser son dossier.

Elle a entamé une grève de la faim (la 3ième) le 1er mars dernier, devant le Palais de justice d'Alès, et poursuivra cette fois par une grève de la soif qui débutera le 16 mars prochain si sa demande de retrouver ses enfants n'obtient pas de suite favorable. Les deux précédentes grèves lui ont certes permis de petites avancées  
mais ses enfants ne lui ont pas été rendus.
 

À la fois désespérée et déterminée, seule la restitution de ses enfants la conduira à arrêter.

Je serai pour ma part à ses côtés jusqu'à ce que justice soit enfin rendue, à elle et ses enfants.
 

Dr Jean-Philippe LABREZE

Me contacter